Publicité

sante-dz - Actualités - Le cancer dans le monde

Le cancer dans le monde

Le cancer dans le monde

En l’an 2000 , le cancer a tué 6.2 millions

dans le monde

Dans le monde , 22.4 millions de personnes sont atteintes de cancer Il y a chaque année 10 millions de nouveaux cas

La fréquence des cancers pourrait encore augmenter de 50% et il y aurait alors 15.7 millions de nouveaux cas par an en 2020, selon le World Cancer Report . Ce document montre aussi clairement que l’adoption de modes de vie sains et les mesures de santé publiques prises par les gouvernements et les professions de santé pourraient retourner cette tendance et éviter jusqu’a un tiers des cas , guérir un deuxième tiers et assurer des soins palliatifs de qualité pour le dernier tiers.

En 2000, les tumeurs malignes ont été a l’origine de 12% des quelque 56 millions de décès dans le monde, toutes causes confondues. Dans de nombreux pays, plus d’un quart des morts sont imputables au cancer. En 2000, 5,3 millions d’hommes et 4,7 millions de femmes ont développé une tumeur maligne et 6,2 millions d’êtres humains en sont morts.

Le rapport révèle également que le cancer est aussi devenu un grand problème de santé publique dans les pays en développement, avec des répercussions comparables a celles dans les pays industrialises.

Quelques exemples de mesures qui auront un effet certain sur l’augmentation de la fréquence des cancers et permettront la prévention d’un tiers des cas:

· Diminution de la consommation de tabac. La consommation de tabac reste le plus grand risque évitable de cancer. Au vingtième siècle, environ 100 millions de personnes sont mortes dans le monde de maladies liées au tabagisme.

· La qualité des modes de vie et de l’alimentation joue un grand rôle. La consommation fréquente de fruits et légumes et l’exercice physique ont de réels effets.

· Le dépistage précoce, notamment des cancers du col de l’utérus et du sein, est une mesure de prévention qui permet également de traiter les tumeurs avec succès.

La forte augmentation que l’on prévoit pour le nombre des cas, de 10 millions en 2000 a 15 millions en 2020, sera principalement due au vieillissement de la population dans les pays développés comme dans ceux en développement, ainsi qu’aux tendances actuelles au niveau du tabagisme et de l’adoption de modes de vie préjudiciables pour la santé.

Selon l ‘OMS il faudra également poursuivre nos efforts pour endiguer les infections a l’origine de cancers : «Ces facteurs sont a l’origine de 43% de tous les décès imputables au cancer en 2000, soit 2,7 millions de morts, et de 40% des nouveaux cas, soit 4 millions.»

Dans le cadre des efforts pour retourner cette tendance, l’OMS s’est engagé a lutter contre le tabagisme et a améliorer l’alimentation, la nutrition et l’exercice physique. La consommation de tabac reste le plus grand risque évitable de cancer. Le rapport passe en revue et recommande un certain nombre de stratégies pour la réduire dans le monde, ce qui demandera l’engagement coordonné des organismes de santé des gouvernements et des collectivités, des professions de santé et des individus. La convention-cadre pour la lutte antitabac, traité novateur de santé publique, que les Etats Membre de l'Organisation mondiale de la Santé ont accepte de présenter a l’Assemblée mondiale de la Santé en mai 2003, est un outil puissant pour veiller a la mise en œuvre de ces stratégies.


Publicité