Publicité

sante-dz - Actualités - L’expression abdominale durant la 2ème phase de l’accouchement

L’expression abdominale durant la 2ème phase de l’accouchement

L’expression abdominale durant la 2ème phase de l’accouchement

La Haute Autorité de Santé (HAS) propose une évaluation des bénéfices et des risques de l’expression abdominale et émet des recommandations professionnelles par consensus formalisé, à la demande du CIANE (Collectif Interassociatif Autour de la Naissance ).

L’expression abdominale est définie comme l’application d’une pression sur le fond de l’utérus avec l’intention spécifique de raccourcir la 2ème phase de l’accouchement, période allant de la dilatation complète du col de l’utérus à la naissance de l’enfant par les voies naturelles.

La pratique de l’expression abdominale reste d’après les experts d’usage fréquent, mais sa fréquence réelle est inconnue. On ne dispose pas d’enquête française de pratique sur ce sujet. Cette manœuvre n’est ni enseignée, ni codifiée, ni évaluée. Elle est très rarement répertoriée dans le dossier de la patiente.

Ce travail a pour objectif d’évaluer les bénéfices et les risques de l’expression abdominale et de proposer aux médecins, sages-femmes et autres personnels intervenant lors d’un accouchement des recommandations quant à sa réalisation éventuelle. Il n’existe pas d’indications médicalement validées pour réaliser une expression abdominale.

Recommandations de la HAS :

  •     Le vécu traumatique des patientes et de leur entourage, et l’existence de complications, rares mais parfois graves, justifient l’abandon de la pratique de l’expression abdominale.
  •     Dans les situations qui nécessitent d’écourter la 2e phase de travail, il est recommandé le recours, en fonction du contexte clinique, à une extraction instrumentale (forceps, ventouse obstétricale, spatules) ou à une césarienne.
  •     Si une expression abdominale est pratiquée malgré les recommandations précédentes, elle doit être notée dans le dossier médical de la patiente par la personne en charge de l’accouchement, en précisant le contexte, les modalités de réalisation, et les difficultés éventuellement rencontrées.


Publicité