Publicité

sante-dz - Actualités - Chirurgie de la Recto-Colite Hémorragique : qui fait le plus fait le mieux

Chirurgie de la Recto-Colite Hémorragique : qui fait le plus fait le mieux

Chirurgie de la Recto-Colite Hémorragique : qui fait le plus fait le mieux

La chirurgie de la rectocolite ulcéro-hémorragique (RCH) est difficile et les données sur la morbidité et la mortalité qui lui sont associées proviennent le plus souvent de centres de références qui pratiquent le plus grand nombre d'interventions.

En ce qui concerne les hôpitaux moins spécialisés, les informations sont quasi absentes et cette étude avait donc pour objectif d'évaluer la morbidité et mortalité de la chirurgie de la RCH dans des centres non sélectionnés et de déterminer les facteurs pouvant les influencer.

A partir de la base de données nationale des patients hospitalisés (1995-2005), 7 108 comptes-rendus de sorties concernant des malades ayant eu une colectomie totale pour RCH, ont été identifiés. 
Les taux de mortalité et morbidité globales étaient de 2,3 % et 30,8 %, respectivement. 
L'influence du volume opératoire du centre concerné a été évaluée après ajustement sur les données démographiques et cliniques.

La plupart des interventions avaient été réalisées dans des centres de faible volume d'activité dans ce domaine où l'on constatait un risque accru de mortalité (Ratio de probabilité ajusté RP, 2,42 ; IC95 % : 1,26-4,63).

La mortalité intra hospitalière était augmentée pour les patients admis en urgence (RP, 5,40 ; IC95 % : 3,48-8,40), ceux âgés 60 à 80 ans (RP, 8,70; IC95%: 3,30-22,92), et ceux pris en charge par le système d'assurance pour les défavorisés (Medicaid) (RP, 4,29 ; IC95% : 2,13-8,66). 
Les malades admis en urgence et chez lesquels l'intervention avait été réalisée plus de 6 jours après l'admission présentaient une augmentation significative du risque de décès pendant l'hospitalisation (RP, 2,12 ; IC95 % : 1,13-3,97).

Cette étude confirme ce qui était attendu, c'est-à-dire que la mortalité postopératoire de la RCH est plus faible dans les centres qui ont le plus d'expérience dans ce domaine. Elle suggère que diriger les patients vers ces centres de référence pourrait améliorer le pronostic de ceux justiciables d'une colectomie totale pour RCH.

Ref. : Kaplan G G et coll.: Impact of Hospital Volume on Postoperative Morbidity and Mortality Following a Colectomy for Ulcerative Colitis. Gastroenterology 2008; 134: 680-87


Publicité