Publicité

sante-dz - Actualités - Les marges d’exérèse dans l’adénocarcinome pancréatique.

Les marges d’exérèse dans l’adénocarcinome pancréatique.

Les marges d’exérèse dans l’adénocarcinome pancréatique.

La résection histologiquement complète (R0) des adénocarcinomes pancréatiques est considérée  comme un facteur pronostic majeur, prédictif de la survie, et surtout de la survie sans récidive locale. Le taux des marges positives (R1) varie considérablement dans la littérature : 5 à 75 %. Lorsque les critères de qualité de la résection carcinologique sont respectés, ce fait est lié avant tout à la qualité de  l’examen anatomopathologique des pièces opératoires. La plus marge la plus importante est la marge rétropéritonéale, segment pancréatique rétrovasculaire qui comporte un segment veineux (en arrière de l’axe mésentérico-portal) et un segment artériel , formé par le pancréas qui vient au contact du tissu graisseux qui est situé au bord droit de l’artère mésentérique supérieure  .

Pour évaluer ces marges, la pièce opératoire doit être encrée. Pour évaluer  une marge positive en mm, bien qu’il n’y ait pas de recommandations, le Pr. Delpero suggère une marge de 1mm. Une meilleure connaissance du statut R1 pourrait ainsi orienter la stratégie thérapeutique post-opératoire et mieux évaluer les résultats des essais thérapeutiques.

Ref. : 15ème conférence internationale d’oncologie digestive, 9-11 octobre 2008, Arcachon, France


Publicité