Publicité

sante-dz - Actualités - La chimiothérapie périopératoire de 1ère intention devrait être proposée devant tout cancer gastrique résécable

La chimiothérapie périopératoire de 1ère intention devrait être proposée devant tout cancer gastrique résécable

La chimiothérapie périopératoire de 1ère intention devrait être proposée devant tout cancer gastrique résécable

Pour les adénocarcinomes  invasifs de l’estomac, la chirurgie d’exérèse gastrique même avec un curage type D2, ne semble pas améliorer notablement les résultats en matière de survie.

L’étude multicentrique anglaise (essai MAGIC) qui consistait en une chimiothérapie type ECF périopératoire (3 cycles préopératoires  suivis d’une exérèse chirurgicale 3 à 6 semaines après, suivie de 3 autres cycles postopératoires réalisés 6 à 12 semaines après l’acte chirurgical) a mis en évidence :

  •  Une réduction volume tumoral.
  •  Une survie globale à 5 ans : 36% vs 23 %
  •  Une chirurgie carcinologique : 79 % vs 70 %
  •  Un taux de complications post-opératoires : identique au groupe n’ayant pas eu de chimiothérapie.

Les résultats de cette étude devraient inciter tout chirurgien ayant en charge un cancer gastrique de discuter d’abord de la conduite thérapeutique avec ses collègues oncologues et gastro-entérologues et de lui proposer cette chimiothérapie périopératoire.

D. Cunningham et al. Perioperative chemotherapy versus surgery alone for resectable gastroesophageal cancer. N. Engl. J. Med. 2006; 335:11-20.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.