Publicité

sante-dz - Actualités - L’Amphotéricine B liposomiale en aérosol, prévient l’aspergillose pulmonaire

 L’Amphotéricine B liposomiale en aérosol, prévient l’aspergillose pulmonaire

L’Amphotéricine B liposomiale en aérosol, prévient l’aspergillose pulmonaire

L’inhalation prophylactique de l’Amphotéricine B en aérosol est une voie d’administration pour prévenir l’aspergillose pulmonaire chez les patients à haut risque sous chimiothérapie ayant entraîné une neutropénie au long cours.   

‘’Malgré l’amélioration des moyens diagnostiques et les options thérapeutiques chez les patients présentant  une aspergillose pulmonaire invasive, la morbidité, le coût et la mortalité de cette infection demeurent encore très importants’’. Selon le docteur  J. Rijnders  du centre médical Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas), un patient sur 4 présentant une aspergillose invasive au cours du traitement d’une leucémie aigue décède dans les 3 mois.

Selon l’équipe du Dr. Rijnders, l’inhalation de l’Amphotéricine B liposomiale peut prévenir l’aspergillose pulmonaire tout en évitant les effets systémiques de cette drogue.

Pour vérifier cette hypothèse, cette équipe médicale a réalisé un essai thérapeutique chez 271 patients traités pour affections hématologiques et ayant présenté des épisodes de  neutropénie de 10 jours et plus (ces 271 patients ont totalisés 407 épisodes de neutropénie).

Ainsi 18 patients sur 132 traités par un placebo ont développés une aspergillose pulmonaire contre seulement 6 sur 139 traités par l’Amphotéricine B en aérosol (différence significative p= 0,005).

L’inhalation de l’Amphotéricine B est bien tolérée et aucune complication majeure n’a été observée au cours de cette étude à l’exception de la  toux  plus souvent observée chez les patients traités (16 patients versus 1 patient).

Selon le Dr. John R. Perfect du  Duke University Medical Center à  Durham en Caroline du Nord, cette étude permet d’ajouter  l’Amphotéricine B en aérosol dans l’arsenal thérapeutique des patients à haut risque de développer une aspergillose invasive.

Reference: Clin Infect Dis 2008; 46:1401-1411.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.