Publicité

sante-dz - Actualités - Maman, j'ai mal au ventre !

Maman, j'ai mal au ventre !

Maman, j'ai mal au ventre !

 

 
Les douleurs abdominales (DA) fonctionnelles sont connues depuis plus de 50 ans et sont responsables d'absentéisme et de nombreuses consultations médicales. Une étude prospective, menée à Chicago, en milieu scolaire avait pour but d'établir leur prévalence, leur contexte psychologique et l'impact sur la scolarité.

Un total de 237 enfants de 2 écoles publiques de recrutement ethnique et de classes socio-économiques variés a répondu personnellement à un questionnaire hebdomadaire pendant 16 à 24 semaines. Les enfants dont 56 % de filles, étaient âgés en moyenne de 11,8 ans. Une moyenne de 72 % d'entre eux se plaignait d'au moins un symptôme somatique par semaine. Pendant la période de l'étude, 45 % (de 29 à 69 %) ont souffert d'un ou plusieurs symptômes gastro-intestinaux dont 90 % de DA. La prévalence hebdomadaire totale de DA était de 38 % avec un pic en janvier à 51 %. Les DA persistantes étaient fréquentes : plus de 4 semaines consécutives dans 52 % des cas, plus de 8 dans 24 % et plus de 12 semaines dans 18 % des cas. La prévalence hebdomadaire des autres signes digestifs était remarquable : nausées 23 %, diarrhée 9 %, constipation 8 % et vomissements 7 %. Les céphalées avaient d'autre part une prévalence hebdomadaire de 42 %, seul signe plus fréquent chez les filles.

Fait capital, les DA étaient associés aux scores d'anxiété les plus élevés (p<0,001) et tout autant aux scores de dépression et de qualité de vie en parallèle avec la sévérité des DA. Plus de 80 % des enfants se plaignaient aux parents, ceux-ci administrant alors un traitement antidouleur mais seulement 2 % étaient amenés en consultation médicale. L'absentéisme scolaire lié aux DA a atteint pendant la durée de l'étude 23 % des enfants, durant 2 à 3 jours, sans distinction de sexe et en moyenne 4 % des enfants manquaient l'école chaque semaine pour cette raison. Les parents qui restaient à la maison pour garder leur enfant s'absentaient en moyenne 1,9 jours, perdant 313 dollars et ceux qui avaient recours à une baby-sitter, en moyenne 3,6 jours devaient débourser 252 $ !

En conclusion, cette étude prospective en milieu scolaire, confirme la fréquence des troubles psychosomatiques, en premier les céphalées et parmi les symptômes gastro-intestinaux les douleurs abdominales et l'association avec des perturbations psychologiques.

Saps M et coll.: A prospective school-based study of abdominal pain and other common somatic complaints in children. J Pediatr 2009; 154:322-26


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.