Publicité

sante-dz - Actualités - Transplantation hépatique pour hépatocarcinome ne soyons pas si timorés

Transplantation hépatique pour hépatocarcinome ne soyons pas si timorés

Transplantation hépatique pour hépatocarcinome ne soyons pas si timorés

Les indications de la transplantation hépatique orthotopique (THO) pour carcinome hépatocellulaire (CHC) sont, dans la plupart des pays, toujours limitées aux patients ayant un petit CHC rentrant dans les critères de Milan, c'est à dire une tumeur unique de moins de 5 cm ou au plus trois lésions dont aucune ne dépasse la taille de 3 cm.

Bien que différents travaux aient suggéré que ces critères pourraient être assouplis, il n'y a actuellement pas de consensus sur la définition de nouveaux critères de sélection.

Dans cette étude, conduite par une équipe Canadienne, les données de 6 478 patients adultes ayant eu une première transplantation hépatique ont été analysées à partir du Registre Scientifique des Transplantés Hépatiques (RSTH).

De mars 2002 à janvier 2008, bien que la presque totalité (> 95 %) des patients transplantés pour CHC vérifiassent les critères de Milan, un nombre croissant de patients ont été transplantés en dehors de ces critères (p <= 0,001).

Parmi tous les critères testés, nombre de tumeurs, taille de la plus volumineuse lésion, critères de Milan et de l'Université de San Francisco Californie, seuls le volume tumoral total (VTT; p <= 0,05) et le taux d'alphafoetoprotéine (alphaFP; p <= 0,001) étaient prédictifs de la survie.

Quoique ces deux paramètres fussent indépendants (aucun patient n'ayant d'augmentation simultanée de ces deux valeurs), un score combiné de VTT > 115 cm3 ou d' alphaFP > 400 ng/mL a été défini comme étant en dehors des critères de transplantation.

Il est apparu que ce score combiné VTT/alphaFPFP prédisait effectivement la survie post transplantation (hasard ratio = 2, IC95 % 1,7-2,4, p <= 0,001) ; les patients qui ne remplissaient pas ces critères avaient en effet une survie à 3 ans inférieure à 50 %.

Cette étude suggère donc que les critères de Milan sont trop restrictifs pour décider d'une THO dans le cadre d'un CHC et que des patients avec un volume tumoral plus important peuvent avoir des survies post-transplantation tout à fait satisfaisantes.  Elle propose également le score composite combinant le VTT et l'alphaFP pour prédire la survie post-transplantation chez les patients en attente de greffe pour CHC.

Toso C et coll.: Reassessing selection criteria prior to liver transplantation for hepatocellular carcinoma utilizing the scientific registry of transplant recipients database. Hepatology 2009; 49: 832-38


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.