Publicité

sante-dz - Bloc Notes - Coopération algéro-japonaise

Coopération algéro-japonaise

Coopération algéro-japonaise

Dans la thérapie par injection de cellules dendritiques dans le traitement des cancers

Dr. Kenichiro HASUMIla thérapie par injection de cellules dendritiques dans le traitement des cancers

Le Dr. Kenichiro HASUMI ,  spécialiste du traitement du cancer par immunothérapie ,  ( chairman de la  Shukokai Clinic, Hijirigaoka Hospital, Hijiri-no-Sato Elderly Health Care Facility, and The Electro-Chemical and Cancer Institute) a séjourné dans notre pays entre le 18 et le 22 juin 2008.

Ce chercheur à l’origine du traitement HITV (Human Initiated Therapeutic Vaccine) développé au niveau du Tokyo Clinic Research Institut, a fait une présentation de ce traitement au niveau de la salle de réunion du CPMC à Alger  le 19 juin 2006, réunion à laquelle ont assisté plusieurs chefs de service concernés par la prise en charge des patients présentant des affections cancéreuses.

La thérapie HITV peut se résumer en 4 étapes :

  •  Une immunothérapie cellulaire de traitement du cancer par les cellules dendritiques (CD) et les lymphocytes T  activés (TA) du malade.
  •  L’information antigénique du cancer est reconnue par les CD et gardé en mémoire par les TA.
  •  Les lymphocytes T cytotoxiques induit par les CD et les TA vont alors attaquer les cellules tumorales.
  •  La lésion néoplasique primitive ou la récidive diminuera voire même disparaîtra.

la thérapie par injection de cellules dendritiques dans le traitement des cancers

A la suite de cette présentation et des résultats chez plus de 100.000 patients cancéreux traités dans plus de 20 pays, sans effets adverses majeurs, l’équipe d’oncologie médicale du CPMC a présenté le cas de 6 patients algériens éligibles pour ce type de traitement qui sera réalisé dans une première étape à Tokyo Trois oncologues médicaux algériens devraient également séjourner  une semaine au niveau de la fondation Hasumi Internation Research Foundation.

Dans une seconde étape, d’autres patients algériens (25) seront sélectionnés ont vu de bénéficier de cette immunothérapie vaccinale anticancéreuse. Par la suite le programme de coopération algéro-nippon prévoit de développer cette technique dans les centres anticancéreux algériens. En attendant  la concrétisation de cette seconde étape, un coordinateur scientifique algérien de rang magistral sera désigné afin de servir d’interface entre la fondation HASUMI ICVS Tokyo Clinic et les autorités sanitaires algériennes. 


Publicité