Publicité

sante-dz - BlocNotes - Une cinquantaine d'interventions pratiquées en une semaine : Campagne chirurgicale au CCLC de Sétif

Une cinquantaine d'interventions pratiquées en une semaine : Campagne chirurgicale au CCLC de Sétif

Une cinquantaine d'interventions pratiquées en une semaine : Campagne chirurgicale au CCLC de Sétif

Cette initiative vise notamment à rattraper le retard cumulé.
Son premier challenge a été d’ouvrir le service qui compte 4 blocs opératoires.

L’équipe du service de chirurgie carcinologique du Centre de lutte contre le cancer (CCLC) de Sétif, dirigée par le professeur Tarik Saïb a lancé la première campagne chirurgicale qui se déroulera jusqu’au 13 juillet. Selon le premier responsable du service, pas moins de 50 malades souffrant de différentes pathologies (cancer) du tube digestif ainsi que du cancer du sein seront opérés lors de ces journées. “C’est une idée, voire une insistance de l’équipe médicale et paramédicale du service. Cette initiative vise notamment à rattraper le retard cumulé. Notre premier challenge a été d’ouvrir le service qui compte 4 blocs opératoires. Maintenant, même si nous ne sommes pas loin des standards des pays qui sont pour nous des références en matière de santé et de lutte contre le cancer, le défi est de réduire, au maximum, les délais d’attente des malades”, nous confie le professeur Saïb que nous avons rencontré entre deux interventions chirurgicales, près du bloc opératoire. Et de renchérir : “Nous avons ouvert le service au mois de février. Cependant, seulement 2 blocs sont fonctionnels, car nous n’avons pas assez de personnel paramédical et de réanimateurs, de femmes de ménage et d’agents, mais grâce au dévouement de toute l’équipe du service, nous avons réussi à opérer près de 300 personnes depuis le 14 février de l’année en cours”. Il est à souligner aussi que la contribution des écoles de formation paramédicale est louable. “Deux établissements hospitaliers, dont l’EH de Aïn Azel et l’EPH de Aïn Oulmène ainsi que les 2 écoles de formation paramédicale privée et publique ont mis la main à la pâte en réquisitionnant respectivement des paramédicaux et des stagiaires. Une école paramédicale privée a même mis à notre disposition une femme de ménage”, a tenu à ajouter l’assistante du chef de service. Par ailleurs, nous avons appris que des structures sanitaires de la wilaya de Batna ont aussi dépêché deux réanimateurs.  “Avec ce renfort, les 4 salles opératoires sont ouvertes. Ce n’est qu’un début, car outre le programme ordinaire, nous espérons programmer des campagnes 4 fois par an”, dira notre interlocuteur qui n’a pas mâché ses mots pour soulever le problème inhérent au manque de personnel qui influe beaucoup sur l’activité et qui, sans la volonté de toute l’équipe, aurait compromis les résultats escomptés et les objectifs tracés car seulement 4 malades sont programmés par jour notamment, à cause du manque de personnel. Notons à toutes fins utiles que la durée moyenne d’une intervention chirurgicale d’un cancer du tube digestif dure entre 3 heures et demi et 7 heures, notamment pour le cancer de l’œsophage.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.