Publicité

sante-dz - BlocNotes - Plan national anti-cancer: définition des zones pilotes pour le dépistage du cancer du sein

Plan national anti-cancer: définition des zones pilotes pour le dépistage du cancer du sein

Plan national anti-cancer: définition des zones pilotes pour le dépistage du cancer du sein

Des zones pilotes ont été retenues pour lancer une campagne de dépistage du cancer du sein dans le cadre du plan national anti-cancer, a annoncé mercredi à Tizi-Ouzou le coordinateur de ce plan, le Pr Messaoud Zitouni.

"Il s'agit de Tlemcen/Maghnia pour la région ouest, Alger/Tipasa pour le centre, Constantine/Jijel pour l'Est et Laghouat pour le sud", a indiqué le Pr. Zitouni, dans son intervention lors d'un séminaire sur l'intérêt du dépistage dans la lutte contre le cancer organisé au CHU de Tizi-Ouzou, par l'association de sensibilisation et d'information médicale "Tujya", la Faculté de médecine et l'hôpital Chahids Mahmoudi.

Lire aussi: Jijel: le plan national anti cancer a connu une réelle  dynamique 

Cette campagne de dépistage, qui s'étalera sur une année, sera menée par des spécialistes formés pour effectuer cette opération selon un protocole standard mis en place par un comité d'experts, et ciblera les femmes âgées entre 45 et 65 ans qui vont bénéficier de mammographies avec idéalement deux lectures des résultats, a-t-il expliqué, soulignant que des campagnes nationales de dépistage d'autres types de cancer seront aussi organisées ultérieurement.

Une évaluation de cette campagne et la présentation des résultats de dépistage seront fait au bout d'une année, a indiqué le Pr Zitouni, observant que parmi les pays en développement, l'Algérie est la seule à avoir démarré un tel dépistage, avec des centres qui sont équipés de tous les moyens nécessaires et dotés de radiologues formés à cet effet.

S'agissant du plan national anti-cancer 2015/25019 ordonné par le Président de la République Abdellaziz Bouteflika, le spécialiste a souligné que le lancement de cette campagne de dépistage, qui en est l'un des axes stratégiques, rentre dans le cadre de l'application sur le terrain de ce plan.

Lire aussi: Quatre nouveaux centres de lutte contre le cancer seront opérationnels en 2018

Pour ce qui est de la mise en œuvre des autres axes, il a relevé que des avancées positives sont enregistrées, entre autre dans le secteur de l'enseignement supérieur, notant que le ministère de tutelle a décidé d'y lancer en 2019 un plan de rénovation des enseignements dont celui concernant de la oncologie et qui est un élément très important dans la formation des médecins généralistes notamment.

Concernant l'axe relatif à la prévention en agissant sur les facteurs à risque connus, tel que le tabagisme, le Pr. Zitouni a fait savoir que des campagnes de sensibilisation sont menées en milieu scolaire. En outre il est prévu, en collaboration avec le ministère de l'Education nationale, de rendre obligatoire les cours sur des méfaits du tabacs sur la santé notamment au niveau de la 5eme année primaire afin que les élèves soient bien sensibilisés à ce problème.

Le responsable a insisté sur l'engagement politique au plus haut niveau, ce plan ayant été ordonné par le Président de la République, dans la lutte contre le cancer et les efforts du ministère de la Santé, de la Population et de la Recherche scientifique pour son application.

Il a rappelé qu'un montant de 180 milliards de DA a été affecté à ce plan anti-cancer auquel s'joute un fond national initialement doté de 24 milliards de DA et dont le montant atteint actuellement plus de 30 milliards de DA.


Publicité
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, mais nous ne sauvegardons pas de données personnelles. Continuer.