Publicité

sante-dz - Conseils - Journée Mondiale du Diabète, le 14 novembre 2 500 000 personnes diabétiques en Algérie

Journée Mondiale du Diabète, le 14 novembre 2 500 000 personnes diabétiques en Algérie
  • Article

Journée Mondiale du Diabète, le 14 novembre 2 500 000 personnes diabétiques en Algérie

En marge de la Journée Mondiale du Diabète, organisée dans 150 pays, s’est tenu, les  13 et 14  novembre, sur l’esplanade de l’office Riad El Feth  à Alger, un village de diabétique baptisé «  Unis pour le diabète », une initiative du laboratoire pharmaceutique Novo Nordisk.

Ce  village a été conçu   pour éduquer aussi bien les adultes que les enfants grâce à des activités ludiques et de loisirs dirigées par des médecins et des paramédicaux. Enfin, une marche  « Unis pour le diabète » sur un circuit de 2 km a également été organisée au bois des Arcades. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne mondiale de lutte contre le diabète pour améliorer la sensibilisation aux signes précurseurs de la maladie. Ce rendez-vous a également été l’occasion de montrer le rôle déterminant joué par l’alimentation dans la survenue de cette maladie.

La Journée Mondiale du Diabète, soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est célébrée dans le monde entier par près de 200 associations membres de la Fédération Internationale du Diabète (FID). A l'occasion de cette journée, plus de 800 monuments s'illumineront en bleu, couleur du logo de la campagne, dont les Pyramides d'Egypte, les Chutes du Niagara, la Tour de Londres, le Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, le bâtiment des Nations Unies à New York, le Burj al Arab à Dubaï, la Sagrada Familia à Barcelone et la Tokyo Tower (www.worlddiabetesday.org/monuments).

Il faut savoir en effet que l’épidémie de diabète de type 2 est de plus en plus préoccupante, d’autant qu’elle touche maintenant les pays en voie de développement. D’après les prévisions de l’OMS, le nombre de personnes souffrant de ce type de diabète devrait augmenter de 170 % entre 1995 et 2025.

En Algérie, les enquêtes menées par différentes institutions permettent de situer le nombre de diabétiques aux alentours de 2 à 2,5 millions de personnes. Selon l’OMS, toutes les 10 minutes dans le monde, une personne meurt du diabète. L’OMS estime a plus de 180 millions le nombre actuel de diabétiques dans le monde, chiffre qui pourrait doubler d’ici à l’horizon 2030. D’après les estimations, 1, 1 million de personnes sont mortes du diabète en 2005 et près de 80 % des décès dus à cette maladie se produisent dans les pays à revenu faible ou moyen. L’OMS prévoit que les décès dus au diabète vont augmenter de plus de 50 % au cours des dix prochaines années, si l’on ne prend pas des mesures urgentes. Ces décès risquent d’augmenter de plus de 80 % dans les pays à revenu moyen, à l’horizon 2015.

Autre facteur de gravité , l'expansion du diabète, qui touche plus de 250 millions de personnes dans le monde, n'épargne pas les plus jeunes, rappelle la Fédération internationale du diabète (FID) . Toutes les cinq secondes, une personne développe la maladie et quelque 380 millions d'individus pourraient en être atteints d'ici 2025, selon la FID.

Journée mondiale du diabète : 2 500 000 personnes diabétiques en Algérie

Pour rappel, le diabète se traduit par un excès de sucre sanguin. Cécité, amputations, infarctus, atteintes des reins font partie des complications. Chaque année près de 4 millions de personnes décèdent des causes du diabète, dont les enfants n'ayant pas accès aux soins.

Il existe deux formes de diabète :

  •  Le diabète de type 1, un diabète insulinodépendant se caractérisant par une sécrétion insuffisante d’insuline et entraînant rapidement la mort sans l’administration quotidienne d’insuline. Les symptômes sont, notamment, une sécrétion d’urine et une soif excessives, une faim permanente, une perte de poids, une altération de la vision et une fatigue persistante.
  •  Le diabète de type 2, non insulinodépendant, est dû à une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme. Il représente 90 % des cas de diabète dans le monde et résulte principalement d’un surpoids et du manque d’exercice physique. Les symptômes peuvent être les mêmes que ceux du diabète de type 1, mais ils sont souvent moins prononcés. De ce fait, il arrive que la maladie ne soit diagnostiquée que plusieurs années après son apparition, alors qu’il existe déjà des complications. Récemment encore, ce type de diabète ne s’observait que chez les adultes, mais maintenant, il touche également les enfants obèses. Cette forme, la plus fréquente du diabète (type 2 : 90% des cas) est favorisée par l'épidémie d'obésité et le manque d'exercice et autrefois essentiellement maladie de l'adulte, est de plus en plus souvent diagnostiquée chez les jeunes, selon la FID.

Pour la Fédération internationale du diabète (FID), "la situation est plus alarmante" qu'en 1991 lors du lancement de cette journée, soutenue par l'Organisation Mondiale de la Santé. Dans certains pays (comme le Japon), le diabète de type 2 prédomine désormais parmi les enfants. En Algérie, le nombre des diabétiques est passé d’un million de personnes en 1993, à plus de 2,5 millions de personnes en 2007, soit 10% de la population.

Journée mondiale du diabète : 2 500 000 personnes diabétiques en Algérie

Le diabète entraîne un taux excessif de sucre dans le sang. Chez une personne en bonne santé, cette hyperglycémie est rapidement compensée par la sécrétion d'une hormone, l'insuline, qui augmente l'absorption du sucre par les cellules du corps. Chez les diabétiques, soit l'insuline n'est pas sécrétée correctement (c'est le diabète de type 1) ou les cellules y sont devenues insensibles, souvent à cause d'un surpoids (c'est le diabète de type 2). Dans les deux cas, le taux de sucre élevé dans le sang entraîne au bout de quelques années des complications: neuropathies, troubles de la vue, maladies cardiovasculaires et autres. Si le taux de sucre monte vraiment trop haut, il peut même entraîner un coma, puis la mort.

Si le diabète de type 1 ( qui touche  500.000 enfants de moins de 15 ans dans le monde) ne peut être prévenu , en revanche, le diabète de type 2 peut l'être en perdant 7 à 10% de son poids et en faisant un peu d'exercice.  

Cette journée mondiale du diabète, a pour but de mettre en garde contre les dangers du diabète de type2 chez les enfants, anciennement appelé diabète non insulinodépendant. L'accent est donc mis sur le nombre d'enfants qui meurent du diabète. En effet, lediabète de type 1 peut se déclencher à un âge très jeune, et donc déclencher des complications dès les premières années de la vie.

Le but de la journée mondiale du diabète est d'augmenter dans la population en général, et plus particulièrement parmi les parents et les professionnels en contact avec des enfants (enseignants, médecins, éducateurs…), la connaissance des signes qui annoncent un diabète:

  • fatigue et manque d'énergie
  • sensation de soif intense
  • appétit augmenté
  • perte de poids involontaire et inexpliquée
  • besoin fréquent d'uriner 

Au-delà de la cible des enfants qui est particulière à 2008, la journée mondiale veut aussi augmenter la conscience du diabète dans la population d'une manière très générale.

En somme, c’est la première fois qu’une maladie non transmissible est reconnu comme une menace pour la santé mondiale aussi grave que les épidémies infectieuses telles que la malaria, la tuberculose ou le sida.


Publicité