Publicité

sante-dz - Conseils - Chevelure et distribution de la pilosité sur le corps

Chevelure et distribution de la pilosité sur le corps
  • Article

Chevelure et distribution de la pilosité sur le corps

Chez le femme, la chevelure est, depuis les temps les plus reculés, considérée comme un symbole de séduction. La coiffure féminine ou bien se plaît à étaler l’abondante chevelure des femmes, ou la cache avec pudeur : cette parure attire les regards, aussi dans certaines sociétés, la femme met-elle un voile. Une chevelure insuffisamment fournie, une perte de la chevelure à un jeune âge, peut rendre la vie d’une femme très difficile.

Chez l'homme, la chevelure constitue un symbole de force. L'histoire de Samson qui  tirait sa force prodigieuse de l'opulence de sa chevelure et que rendit vulnérable Dalila, en le rasant, permettant aux Philistins de le réduire en esclavage, en est le symbole. La barbe est l’ensemble des poilsrecouvrant le menton, les joues et la mâchoire de l'homme. La barbe représente dan la plupart des sociétés, la sagesse. 

Chez un individu de sexe masculin (adulte), on trouve jusqu'à 500 poils au cm², contre 120 chez une femme, pour laquelle la plupart sont invisibles.

De nombreux individus, hommes et femmes, souffrent d'une pilosité excessive qui les atteint dans leur psychisme. De même, la chute des cheveux est également un problème.

Quel est le rôle des poils de notre corps ?

Depuis la nuit des temps, et comme pour les animaux, les cheveux avaient pour objectif de réguler la température du corps et de le protéger des rayons du soleil.                                                                                                                                                    Le rôle des sourcils est de protéger les yeux des gouttes de pluie, de sueur et de la poussière. Ils ont une part importante dans l'expression d'un visage. La possibilité de les bouger, de les plisser permet d'accentuer, les sentiments de colère ou d'étonnement. Ils font partie de la personnalité du visage. Comme les sourcils, le rôle des cils est de protéger les yeux de la sueur et des corps étrangers. Les cils de la paupière supérieure sont plus nombreux et plus longs que ceux de la paupière inférieure. Les poils du nez (ou vibrisses)  arrêtent les poussières de l’air que nous respirons.

Les poils de notre corps sont classés en 3 catégories :

  •  Les poils constitutionnels : Ce sont les cheveux, cils, sourcils, les poils des jambes et avant-bras. Ils sont très peu sensibles aux hormones (en fait la ligne d’implantation des cheveux sur la nuque est circulaire chez l’homme et en M chez la femme ; de même sur le front il existe une différence selon le sexe).
  •  Les poils ambo­sexuels qui siègent au niveau de l’aisselle et du pubis .Ils sont extrêmement sensibles aux hormones mâles(androgènes) que secrètent les glandes de notre corps .Ils apparaissent dans les deux sexes à la puberté.
  •  Les poils sexuels  masculins ( ou testoïdes) .ce sont des poils durs, fermes, épais qui n’apparaissent qu’ à des taux hormonaux assez élevés ; pour cette raison, ils se développent normalement que chez les hommes et à partir de l'âge de la puberté. Ils siègent au visage (moustache, barbe, nez), sur les épaules, la poitrine, le ventre (entre le pubis et l’ombilic), la face interne des cuisses, le dos des mains et des pieds.

Outre cette différence dans la répartition des poils de notre corps selon le sexe, il existe également des différences selon les races et les ethnies (les asiatiques sont moins pouls ; les méditerranéens sont généralement plus poilus que les nordiques ; les blonds sont moins poilus que les bruns  etc.). Il peut exister chez certaines femmes des poils isolés de type testoïde, au niveau de l'aréole mammaire ou de la ligne ombilico-­pubienne. Enfin, dans quelques rares cas, il arrive que des bébés naissent avec une fine barbe qui s'estompe au fil des premiers mois.

La pilosité chez la femme varie selon l’âge. Avant la puberté, la fillette ne porte que des poils constitutionnels. Avec la puberté et durant toute la vie génitale (entrée en fonction des ovaires)  apparaissent les poils ambo-sexuels (creux axillaire et pubis). Chez certaines femmes apparaît un duvet sur les joues et la lèvre supérieure qui peut complexer certaines jeunes filles. Avec la ménopause, même si l’activité hormonale des ovaires cesse, celle des autres glandes persiste d’où l’apparition parfois d’une hyperpilosité qui peut être gênante.

Ainsi un excès de poils (qu’on appellera selon les cas  hypertrichose ou hirsutisme) ou une chute des cheveux, de par leur rôle dans l’aspect de l’individu, peuvent constituer une préoccupation majeure chez celui ou celle qui en est atteint.

Avant de voir les causes de ces 2 affections, voyons ce qu’est un cheveu ?

schéma du poil

Les cheveux et tous les poils de notre corps sont issus des follicules pileux, implantés dans l'épiderme (couche superficielle de la peau). Les glandes sébacées sont généralement annexées aux poils et se développent surtout à la période post-pubertaire.

Les glandes sébacées, fournissent le sébum, un mélange de triglycérides et de cires qui  forme un film à la surface de la peau et lubrifie le cheveu, préservant ainsi sa souplesse et sa brillance. Placé sous dépendance hormonale, le sébum peut être produit en trop grande quantité : le cheveu devient alors gras et s'alourdit. A l'opposé, si la sécrétion est trop faible, le cheveu s'abîme, se dessèche et ternit.

Le cheveu est vivant et chaque follicule génère environ 25 cycles biologiques : croissance durant 2 à 4 ans d'environ 0,75 à 1,5 cm par mois, repos de 3 semaines, déclin pendant 3 mois puis chute. Un nouveau cheveu commence sa pousse à la place de celui qui vient de tomber. Ainsi chaque jour, de nouveaux cheveux poussent sur notre tête tandis que d´autres tombent, suivant un cycle capillaire continuellement répété. Le cheveu étant constitué de protéine, l’alimentation a une influence sur son développement.

Il est donc parfaitement normal de perdre un certain nombre de cheveuxUne chevelure bien fournie perd en moyenne 50 à 100 cheveux par jour, parfois même plus. Lorsque les cheveux qui tombent sont trop nombreux, cela peut signifier que le cycle est perturbé. La durée du cycle pileux varie selon l'âge et la région du corps. La longueur du cheveu dépend aussi du cycle, alors que l'épaisseur est déterminée par la taille de lapapille dermique (voir schéma). Les follicules sont programmés pour effectuer 25 à 30 cycles pilaires de 2 à 5 ans chacun au cours de la vie. Mais pour des raisons hormonales, génétiques ou physiologiques, le cycle peut se dérégler et entraîner une chute plus rapide que prévu !

La densité, la forme et la couleur des cheveux sont génétiquement programmées et sont variables d´un individu à l'autre. Les personnes aux cheveux châtains ou noirs possèdent près de 100 000 follicules pileux; celles dont les cheveux sont blonds un peu plus et celles dont les cheveux sont roux un peu moins.

La couleur naturelle des cheveux diffère d'une personne à l'autre et entre les cheveux d'une même tête. Elle peut également différer sur différentes parties de la tige du cheveu. Cette couleur est  déterminée par un pigment, la mélanine, qui est produite par des cellules spécifiques situées dans le bulbe - les mélanocytes  et transmise aux cellules du follicule pileux. Les différentes couleurs de cheveu sont héréditaires et varient selon le type, la quantité et la répartition de mélanine (noir-brun, jaune-rouge). Lorsque la production de mélanine diminue avec l'âge, les cheveux deviennent gris. En fait le cheveu gris est une illusion d'optique : une chevelure grise résulte du mélange de cheveux blancs et de cheveux colorés car un cheveu a deux possibilités : être coloré ou non.

En résumé

Le cheveu sain est programmé pour pousser

  • Croissance par jour : 0.4 mm
  • Croissance par mois : 1 cm
  • Durée de vie : 2 à 5 ans

Il pousse chez un adulte une douzaine de kilomètres de cheveux par an.

Quand parle-t-on de chute des cheveux ?

On parle de chute de cheveux excessive si plus de 100 cheveux tombent sur une période relativement longue. La chute des cheveux commence en général dans la région du front et de la raie. Elle évolue continuellement avec l’âge, pour en arriver aux tempes dégarnies. Les zones chauves finissent par se rejoindre pour former petit à petit une calvitie. D’autres causes peuvent être à l’origine de cette chute : elles feront l’objet d’un autre article sur votre site www.sante-dz.com .

Pseudo pelade de Brocq

Quand parle-t-on de pilosité excessive ?

De nombreux individus souffrent d'une pilosité excessive qui retentit sur leur psychisme. Chez la femme, l’hyperpilosité est scindée en 3 degrés :

  •  L'hypertrichose simple qui est une exagération de la pousse pileuse dans les régions normalement pileuses chez la femme.

  •  L'hirsutisme qui est l'apparition d'une pilosité dans des zones normalement sans poils chez la femme.

  •  Le virilisme pilaire lorsque l'hyperpilosité féminine devient importante au point d'évoquer la pilosité masculine.

Ces différentes variétés de pilosité excessive seront abordés également dans un prochain article de  votre site www.sante-dz.com


Publicité