Publicité

sante-dz - Conseils - 2008, année de la pomme de terre

2008, année de la  pomme de terre
  • Article

2008, année de la pomme de terre

 

Fleurs de pomme de terre

Feuille

Image:Patates.jpg

Fleurs et feuille  de pomme de terre

La baisse de la disponibilité des céréales, du riz et de plusieurs autres produits alimentaires sur le marché mondial et la montée en flèche de leur prix, est à l’origine d’un risque de pénurie alimentaire dans beaucoup de pays pauvres. Cette situation préoccupante a incité la FAO à porter son attention sur une culture ancestrale qui pourrait contribuer à pallier l'inflation des prix des produits alimentaires : il s’agit de la culture de la pomme de terre, légume à haute teneur énergétique. C’est ainsi que cette organisation internationale ainsi que l'ONU ont  déclaré l'année 2008, année de la pomme de terre afin de « renforcer la prise de conscience du rôle clé de la pomme de terre, et de l'agriculture en général ».  La pomme de terre est la principale denrée alimentaire non céréalière du monde et la production mondiale a atteint le chiffre record de 320 millions de tonnes en 2007. Dans les pays développés, sa consommation représente plus de la moitié de la récolte mondiale. En Algérie, ce légume occupe la seconde place après le blé dans l’alimentation. 

Un peu d’histoire

La pomme de terre était cultivée en Amérique du sud, dans les Andes péruviennes  au moins 5 à 8 000 ans avant notre ère, sous le nom de"papa". Les Espagnols l'amenèrent en Europe au 16ème siècle, la rebaptisant "batata", et rapidement elle fut cultivée en Italie et en Angleterre. Les nombreuses disettes du XVIIIe siècle vont encourager sa consommation par les Européens, l'Allemagne figurant au rang des précurseurs. Au XIXe siècle, elle devient l'aliment prédominant chez les Irlandais. Sa culture et sa consommation se propageront, par la suite dans le reste du monde.

Un peu de botanique

La pomme de terre (Solanum tuberosum) est une plante vivace herbacée qui peut atteindre 1 mètre et produit un tubercule, la pomme de terre elle-même, qui, en raison de sa richesse en amidon, figure au quatrième rang des principales cultures vivrières, après le maïs, le blé et le rizOutre ses vertus alimentaires, la pomme de terre est largement utilisée dans l'industrie, sa fécule ayant de multiples destinations. Elle appartient à la famille des Solanacées, qui sont des plantes à fleurs, et partage le genre Solanum (comme  la tomate et l'aubergine).

Le tubercule n'appartient pas à la racine de la plante, mais à sa tige enterrée dont partent des rameaux plus grêles appelés rhizomes, à l'extrémité desquels se forment les tubercules. À la surface de ces derniers se trouvent les « yeux », ou bourgeons. Ces yeux se transforment en germes après une période plus ou moins longue de repos.

Les fleurs, groupées en cymes sont généralement blanches ou mauves. Le fruit est une baie, sorte de petite tomate très ronde renfermant de très nombreuses graines.

La pomme de terre contient différentes toxines, surtout dans les parties vertes, ainsi que dans les fleurs et les bourgeons. Il faut donc s'abstenir de consommer les tubercules lorsque ceux-ci présentent des parties vertes, car on risque alors de s'intoxiquer. C'est pour cette raison que les pommes de terre doivent toujours être conservées à l'obscurité. En outre, le fruit est très toxique.

La principale de ces toxines est la solanine, qui est présente aussi dans le tubercule à des doses faibles (moins de 10 mg pour 100 g) et concentrée surtout dans la peau, d'où l'intérêt de l'épluchage.

Le tubercule comporte une forte proportion d'eau, pouvant aller jusqu’à 80 %, ainsi que des matières amylacées (la fécule), du sucre, des matières albuminoïdes, des fibres cellulosiques, des éléments minéraux, des diastases et desvitamines (vitamine C, surtout présente dans la peau) et des toxines comme nous venons de le voir.

Le nombre de variétés de pommes de terre est considérable, il en existe près de 4 000. Le mode de culture permet de distinguer deux grandes catégories :

  •  Les pommes de terre précoces, ou primeurs. Plantées en hiver, elles sont récoltées trois mois plus tard, souvent avant d'avoir atteint leur maturité (pommes de terres dites nouvelles).
  •  Les pommes de terre de conservation, ou tardives, plantées en avril-mai, récoltées quatre ou cinq mois plus tard.

Valeur nutritionnelle de la pomme de terre

La pomme de terre est un féculent, avant tout connu pour ses propriétés rassasiantes. Riche en glucides complexes (amidon), elle parvient en effet à caler les appétits les plus féroces avec une portion de 200 g seulement, soit un apport calorique modéré de 170 kcals. (Cet apport dépend en fait du mode de cuisson choisi : à la friteuse, il double... 100 g de pomme de terres chips peuvent apporter plus de 500 calories contre 80 pour 100 g de pommes de terre cuites à l’eau). Toutefois, son un index glycémique élevé (de 57 à 86)   peut favoriser la prise de poids.

Elle contient de nombreux éléments minéraux (, notamment du magnésium, nécessaire au système nerveux et musculaire, et du fer, qui manquent souvent à notre alimentation…..), des acides aminés essentiels et des vitamines, indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. A la récolte, elle est particulièrement riche en vitamine C et bien pourvue en vitamines du groupe B.

Elle contient une quantité relativement importante de protéines pour un légume (2 g/100 g). Celles-ci se trouvent essentiellement dans la pulpe, juste en dessous de la peau. Enfin, la pomme de terre est une bonne source de fibres  qui contribue au bon fonctionnement du transit intestinal.

Il faut également savoir  qu'une pomme de terre primeur est plus riche en vitamines et minéraux, et qu'une cuisson vapeur permet de préserver et donc de bénéficier au maximum de ses atouts nutritionnels.

Conservation

La pomme de terre primeur peut être garder tout au plus une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Aussi fragile qu'un fruit, elle perd de sa saveur et de ses qualités nutritionnelles si elle attend trop longtemps. D'autant que si elle n'est pas gardée à l'abri de la lumière, elle verdit et devient amère. C'est dans ces parties vertes qu'apparaît alors  la solanine, substance toxique, responsable de maux de tête et de ventre.

Les autres types de pommes de terre, crues, doivent être conservés dans un endroit frais, sombre et aéré, à une température d'environ 7°C. Les pommes de terre cuites se conservent à température ambiante.

Pomme de terre crue (avec peau)

Valeur nutritionnelle moyenne pour 100 g

Eau

77 g

Valeur calorique

70 kcals

Protides
Glucides
Lipides

2 g
19 g
0,1 g

Fibres

1,4 g

Provitamine A
Vitamine B1
Vitamine B2
Vitamine B6
Vitamine C
Vitamine PP

5 mg
0,11 mg
0,04 mg
0,25 mg
19,5 mg
1,2 mg

Fer
Calcium
Magnésium
Phosphore
Potassium
Sodium

1,8 mg
9 mg
10 mg
26 mg
255 mg
2,4 mg

Quelques chiffres

La pomme de terre joue un rôle clé dans le système alimentaire mondial. C'est la principale denrée alimentaire non céréalière du monde. En 2003, la production mondiale s'est élevée à 311,4 millions de tonnes, pour 192 000 km² plantés, soit un rendement moyen de 1 480 tonne/km². Cette production mondiale a atteint le chiffre record de 320 millions de tonnes en 2007.

La production mondiale de pommes de terre augmente en moyenne à un rythme annuel de 4,5 pour cent depuis 10 ans.

Dans les pays développés, sa consommation  augmente considérablement et représente plus de la moitié de la récolte mondiale.

Dans les pays en voie de développement sa consommation, même si elle reste inférieure à celle de l’Europe (93 kg/an), a augmenté dans, passant de moins de 10 kg par habitant en 1961-63 à 21,53 kg en 2003.

 

Production de  pomme de terre dans le monde

Pays développés  ---  Pays en développement

Production mondiale de pommes de terre, 1991-2007

 

1991

1993

1995

1997

1999

2001

2003

2005

2007

Pays

millions de tonnes

développés

183,13

199,31

177,47

174,63

165,93

166,94

160,97

159,99

155,56

en développement

84,86

101,95

108,50

128,72

135,15

145,92

152,11

160,12

165,15

MONDE

257,25

301,27

285,97

303,36

301,08

312,86

313,09

320,11

320,71

Source: FAOSTAT

 
Principaux producteurs de pommes de terre, 2006-2007

 

Quantité (t), 2007

 

kg/habitant, 2006

1. Chine

72 000 000

1. Bélarus

835,6

2.  Russie

35 718 000

  2. Pays-Bas

415,1

3. Inde

26 280 000

3. Ukraine

414,8

4. Ukraine

19 102 300

4. Danemark

291,1

5. Etats-Unis

17 653 920

5. Lettonie

286,0

6. Allemagne

11 604 500

6. Pologne

271,5

7. Pologne

11 221 100

7. Belgique

267,4

8. Bélarus

8 497 000

8. Lituanie

261,2

9. Pays-Bas

7 200 000

9. Féd. de Russie

259,0

10. France

6 271 000

10. Kirghizistan

219,4

Source: FAOSTAT

 

Production de pommes de terre, par région, 2007

 

Surface récoltée

Quantité

Rendement

hectares

tonnes

tonnes/hectare

Afrique

1 503 145

16 308 530

10,84

Asie et Océanie

8 743 857

137 182 946

15,68

Europe

7 439 553

128 608 372

17,28

Amérique latine

962 434

15 985 825

16,61

Amérique du Nord

615 032

22 626 288

36,78

MONDE

19 264 021

320 711 961

16,64

Source: FAOSTAT

L'Asie et l'Europe sont les deux principales régions productrices de pommes de terre du monde, elles ont fourni plus de 80 pour cent de la production mondiale en 2007.

Consommation  (par habitant)

Consommation de pommes de terre, par région, 2005

 

Population

Consommation

 

 

 

Total denrées alimentaires (t)

kg/habitant

 

Afrique

905 937 000

12 850 000

14,18

 

Asie et Océanie

3 938 469 000

101 756 000

25,83

 

Europe

739 276 000

71 087 000

96,15

 

Amérique latine

561 344 000

13 280 000

23,65

 

Amérique du Nord

330 608 000

19 156 000

57,94

 

MONDE

6 475 634 000

218 129 000

33,68

 

Source: FAOSTAT

 

L'Asie consomme près de la moitié des pommes de terre produites dans le monde, mais comme elle est très peuplée, la consommation par habitant est modeste: 25 kg en 2005. Les plus gros consommateurs de pommes de terre sont les Européens. La consommation de l'Afrique et de l'Amérique latine est moins élevée, mais elle augmente.

Principaux consommateurs de pommes de terre, 2005

 

Quantité (t)

 

kg/habitant

1. Chine

52 882 000

1. Bélarus

337,99

2.  Russie

20 442 000

  2. Kirghizistan

152,20

3. Inde

18 253 000

  3.  Russie

141,98

4. Etats-Unis

16 399 000

4. Ukraine

141,62

5. Royaume-Uni

6 842 000

5. Lettonie

136,14

6. Ukraine

6 659 000

6. Arménie

131,76

7. Allemagne

6 120 000

7. Lituanie

130,67

8. Pologne

4 893 000

8. Pologne

127,75

9. France

3 880 000

  9. Rwanda

124,83

10. Bangladesh

3 746 000

10. Portugal

118,62

Source: FAOSTAT

En Algérie, même si la pomme de terre occupe la seconde place après le blé dans l’alimentationce légume est devenu rare dans les couffins des ménagères du fait d’un prix qui le met hors de portée du citoyen moyen. Et si en 2005, la production de la pomme de terre en Algérie avait atteint un seuil record avec un  excédent de 500 000 tonnes. En 2007, en revanche, l’Algérie a importé environ 25 000 tonnes de pomme de terre durant les mois de juin et juillet, mais sans effet sur les prix qui ont oscillé entre 50 et 70 DA dans les principaux marchés des grandes villes.

La pomme de terre, bonne pour la santé

La pomme de terre produit davantage de nourriture nutritive sur moins de terres et dans des climats plus rudes que toute autre grande culture - 85 pour cent de la plante est comestible pour l'homme, contre environ 50% pour les céréales.

Les pommes de terre sont riches en glucides, ce qui en fait une bonne source d'énergie. Elles ont la plus haute teneur en protéines (environ 2,1 pour cent en poids frais) de toute la famille des racines et tubercules, et de surcroît, de qualité relativement élevée, avec une combinaison d'acides aminés parfaitement adaptée aux besoins de l'homme. Elles sont également très riches en vitamine C -une pomme de terre de taille moyenne contient environ la moitié des apports quotidiens recommandés- et un cinquième des apports quotidiens recommandés de potassium.

L'Année internationale de la pomme de terre a pour mission de renforcer la sensibilisation à l'importance de la pomme de terre en tant qu'aliment des pays en développement, et promouvoir la recherche et développement des systèmes basés sur la pomme de terre afin de contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.