Publicité

sante-dz - Actualités - Les vitamine C et D réduisent le risque de développer certains cancers

 Les vitamine C et D réduisent le risque de développer certains cancers

Les vitamine C et D réduisent le risque de développer certains cancers

Selon les docteurs  Philippe Autier de l'Agence internationale de recherche sur le cancer à Lyon  et Sara Gandini de l'Institut européen du cancer à Milan, les résultats de 18 essais cliniques montrent que prendre des compléments de vitamines D pourrait réduire les risques de mortalité dus à des maladies comme le cancer ou le diabète. Ces résultats vont dans le sens d'études faites précédemment, qui indiquaient que des déficiences en vitamine D étaient liées à une mortalité plus élevée par cancer, maladies cardio-vasculaires et diabète, responsables de 60% à 70% des décès dans les pays riches. La vitamine D, qui est synthétisée par la peau sous l'effet de l'exposition au soleil, pourrait neutraliser des mécanismes par lesquels les cellules cancéreuses prolifèrent ou doper le système immunitaire. La réduction du risque concerne les cancers de la prostate, du sein et colorectal. Par ailleurs, une autre étude publiée dans  l'American Journal of Clinical Nutrition révélait qu'une combinaison de suppléments de vitamine D et de calcium réduisait les risques de tous les cancers chez les femmes post-ménopausées.

Pour ce qui est de la vitamine C , une équipe de l'Université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, est), a montré que la vitamine C et d'autres antioxydants empêchent apparemment le développement de certaines tumeurs cancéreuses en neutralisant une protéine, dite HIF-1. Des cancers à progression rapide comme celui du foie consomment tellement d'énergie qu'ils brûlent tout l'oxygène disponible autour d'eux faisant qu'ils dépendent absolument d'une protéine dite HIF-1 (facteurs induits par l'hypoxie) pour leur survie. Cette protéine, découverte il y a une dizaine d'années par des chercheurs américains, compense la diminution d'oxygène disponible dans les cellules. Mais elle ne peut pas fonctionner sans des radicaux libres, parties instables et très réactive d'une molécule. Les antioxydants comme la vitamine C détruisent ces radicaux libres et neutralisent l'HIF-1 bloquant le développement de la tumeur cancéreuse.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.