Publicité

sante-dz - BlocNotes - Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate

Astellas Contacts:                                                                                                PR agency

Anita Sahagian                                                                                                   Shali Grote

Regional PR and Communications Manager                                                       Instinctif Partners

+971 (0) 555 797 831                                                                                           +971 (0) 55 556 5635           

 

Le cancer de la prostate est parmi les maladies les plus mortelles en l'Algérie

Le cancer est une cause majeure de mortalité en Algérie représentant 3 cas dans chaque 100.000 décès.

Alger, Algérie; 7 mars 2015

L’Espérance de vie mondiale, une section de classement de l’Organisation mondiale de la Santé, révèle que le cancer de la prostate est parmi les maladies les plus meurtrières en Algérie. La maladie, qui touche les patients masculins, est classé 10éme dans la liste des cancers mortels, tuant 2,9 patients pour chaque 100 000 décès dans le pays. Le cancer de la prostate se classe 43éme dans la liste des 50 principales causes de décès en Algérie, avec des cas enregistrés représentant plus de 574 décès par an. Bien que le taux de survie du cancer de la prostate soit élevé si le diagnostic est fait de manière précoce, un nombre important de patients en Algérie rendent visite à leur médecin généralement présentant des symptômes aux derniers stades de la maladie.

Une centaine d’oncologistes et d’urologues de renommée internationale et régionale venant du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ainsi que des intervenants européens et américains, se sont réunis à Dubaï pour discuter des nouvelles options de traitement et des modalités disponibles pour les hommes adultes atteints du cancer de la prostate.

Dr. Kamal Bouzid, Chef du Service d’Oncologie Médicale au centre Pierre et Marie Curie d’Alger (CHUMA) a déclaré “En Algérie, il y en a 2500 cas diagnostiqués de cancer de la prostate. En dépit d'être la troisième cause la plus fréquente de décès de cancer chez les hommes  après le cancer du poumon, la prise de conscience du cancer de la prostate est très faible. Les hommes dans cette région n'effectuent pas d’examens réguliers de la prostate, ce qui retarde le diagnostique ainsi que le traitement. Les symptômes de la prostate courante peuvent entraîner des problèmes urinaires, des inflammations de la glande, et dans certains cas peuvent mener au cancer. D'autres symptômes se manifestent par le dysfonctionnement et/ou l'infertilité érectile ".

“Un simple test sanguin appelé PSA (Antigène prostatique spécifique) recommandé après l'âge de 50 ans accompagné d'un touché rectal permet d'examiner la glande prostatique et de relever les marqueurs tumoraux. sur la base des résultats préliminaires de PSA l’urologiste peut décider de refaire les tests et éventuellement de leur fréquence. Ainsi la détection précoce offre au patient de meilleures chances de survie; plus la tumeur est détectée à un stade prématuré plus les traitements sont efficaces et la possibilité d'un rétablissement complet élevée” continue Dr. Bouzid.

«En tant que société pharmaceutique axée sur la recherche de premier plan, nous nous engageons à apporter des options de traitement novatrices pour cette maladie qui se propage de manière très rapide et à sensibiliser le public sur le cancer de la prostate ici dans la région», a déclaré Markus Weber, Directeur général Astellas Pharma MENA/SSA.

Dr. Gerhardt Attard, Consultant en Oncologie de l’Institut de recherche sur le cancer et le Royal Marsden NHS Foundation Trust, à Londres- Royaume-Uni, a déclaré: "selon une étude récente, la nouvelle catégorie de la thérapie anti-androgène réduit les risques de décès de 29 % chez les hommes atteints de la prostate métastatique résistant à la castration (CPMRC), et ralenti voire arrête la croissance du cancer dans 59 % des cas, retardant ainsi la nécessité d'une chimiothérapie de 17 mois au cours de la période de l'étude".

"Cette importante option de nouveau traitement constitue un développement thérapeutique majeur de l'après chimiothérapie pour les patients atteints du cancer à un stade avancé" a souligné le Professeur Attard.

La nouvelle thérapie anti-androgène est utilisée dans le traitement de l'adulte atteint du cancer de la prostate métastatique ayant résisté à l'ablation (CPMRC), ne répondant pas au traitement de la réduction hormonale et dont la maladie continue à progresser et à se propager aux autres parties du corps. Cependant, cette thérapie est utilisée pour retarder le traitement par la chimiothérapie chez les patients n'ayant pas encore atteint ce stade.

À propos d'Astellas MENA/SSA

Astellas MENA /SSA est une filiale d'Astellas Pharma Inc., une société pharmaceutique mondiale axée sur la recherche avec une simple vision - produire des médicaments sûrs et efficaces qui changent demain pour les patients dans le besoin. Astellas Pharma Inc. a été fondée en 2005 par la fusion de Yamanouchi et Fujisawa à Tokyo, au Japon. La fusion a réuni près de deux siècles de patrimoine, d’innovation et d’expérience collective dans la production de médicaments, propulsant cette entreprise relativement jeune à l'avant-garde de l'industrie. Aujourd'hui, Astellas emploie plus de 18 000 personnes à travers le monde et est un leader dans le développement de nouveaux médicaments innovants.

La découverte et le développement de médicaments innovants est la fondation de l'entreprise d'Astellas. Avec plus de 2 800 scientifiques du monde entier, Astellas produit une gamme richesse de médicaments efficaces, y compris un portefeuille important de médicaments oncologiques. La société s’engage à soutenir le bien-être et la santé des personnes en mettant ces traitements de manière plus large à la disposition des patients qui en ont besoin.

Astellas MENA/SSA vise à faire une différence positive pour les patients de la région Moyen-Orient et l'Afrique, qui est un territoire clé pour Astellas. La nouvelle filiale régionale à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis rassemble une équipe de personnes hautement qualifiées, dotés de connaissances locales et de longues expériences professionnelles dans la région. La filiale régionale sert de plaque tournante pour la direction afin d'étendre et de développer les activités commerciales d'Astellas dans la région MENA/SSA.

 

Références

[1] http://www.worldlifeexpectancy.com/country-health-profile/algeria

[1] Ryan C, Tindall D. J Androgen receptor rediscovered: the new biology and targeting the androgen receptor therapeutically. J Clin Oncol 2011; 29:3651-36580

[1] European Medicines Agency – XTANDI (enzalutamide)


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.