Publicité

sante-dz - Conseils - La Chorba du Ramadan

La Chorba du Ramadan
  • Article

La Chorba du Ramadan

Si la tradition veut que le jeûneur rompe son jeun en ce mois sacré du Ramadan, avec une datte comme le faisait le prophète Mohamed (QLSSL). Le plat principal durant ce mois est représenté, au Maghreb, par la Chorba,cette soupe revigorante – traditionnellement servie comme premier plat dès le jeûne rompu (et plat unique quand on est pauvre).

C’est une spécialité de la cuisine maghrébine, dégustée surtout en cette période de Ramadan. Il s’agit d’une soupe consistante et savoureuse qui se  prépare avec de la viande d'agneau ou du poulet (voire même sans viande),des pommes de terre, des courgettes, des carottes, céleri, oignons ,de la tomate fraîche et en conserve et des pois chiche, cannelle, sel, poivre noir, poivre rouge. Certains y mettent aussi des navets. Contrairement à la Hrira, la Chorba ne contient pas de farine ; les cheveux d'ange (vermicelle) ou L’frik (blé vert) constituent la base de cette soupe, sans oublier bien sûr le bouquet de ‘’Hchich M’katfa’’,  plantes aromatiques constituées essentiellement de coriandre et  de menthe découpées au-dessus de cette soupe, quelques minutes avant la fin de la cuisson. En fait, chaque région de chacun des 3 pays du Maghreb  possède « sa » chorba où elle est partout la base de l'alimentation au courant de ce mois sacré.

Quels sont les bienfaits de cette Chorba ?

  1. La Chorba réconforte : C’est le plat de tous les désirs, de tous les plaisirs : chaude, elle permet de  nous requinquer après plusieurs heures de jeun.
  2. La Chorba hydrate : C’est 70 à 80% d’eau ! C’est donc excellent pour notre corps souvent déshydraté, en particulier chez les personnes âgées dont la sensation de soif est émoussée.
  3. « Manger 5 fruits ou légumes par jour est le leitmotiv de l’OMS pour la préservation de notre santé  », c’est facile quand on mange de la chorba ! Grâce à ses légumes, un bol de chorba nous apporte des minéraux et des vitamines augmentant ainsi la densité nutritionnelle du repas. Ainsi, la chorba  est particulièrement riches : en potassium,  en magnésium, en fer et cuivre qui sont présents dans les pois chiche,   en vitamines du groupe B (PP et B9 surtout) d’autant plus s’il y a des pommes de terre ou du Frik , en béta-carotène. Une chorba  riche en carottes, hchich m’katfa , et tomates est une véritable mine d’anti-oxydants naturels.
  4. La Chorba régularise le transit : Par ses légumes, c’est le plein defibres dans une assiette. Les fibres normalisent le transit. La cuisson, en les ramollissant, les rend plus douces, moins irritantes pour le tube digestif et donc plus digestes. Grâce à ses fibres, la chorba calme la faim et apporte une sensation de satiété.
  5. Le bouquet de Hchcich m’katfa constitué essentiellement de coriandre, appelée couramment "persil arabe", est une  plante qui consommée fraîche aromatise  la chorba. Reconnue pour ses vertus diurétiques, elle facilite la digestion et combat la diarrhée et les intoxications intestinales. Quant aux quelques feuilles de menthe qui lui sont associées, on ne compte plus les bienfaits : antioxydant, tonique et stimulant, antispasmodique, antiseptique et anti-analgésique. L’ajout de ce bouquet deHchich au dessous de la chorba à la fin de la cuisson permet de contribuer, ne serait-ce que de façon minime, à l’apport en antioxydants de l’alimentation.

poulet

courgettes

tomates

oignon

pois chiche

epaule d'agneau

           

Les problèmes de santé sont souvent attribués à des carences en aliments fondamentaux sur le plan nutritionnel. On ne mange pas assez de fruits et de légumes, soit parce que nous n’en avons pas les moyens, soit parce que certains aliments ne font plus partie de nos habitudes alimentaires. Alors profitons de ce mois sacré pour renouer avec les légumes de saison en évitant quand même le gras et les sucreries durant les veillées.

Le mois de Ramadan, mois de la solidarité envers son prochain, la distribution de chorba et autres mets est une des formes d’aide alimentaire la plus visible. Cette  forme de solidarité permet d’offrir au moins un repas équilibré par jour à ceux  qui ne peuvent joindre les deux  bouts et de soulager le porte-monnaie des familles pauvres.

Conseil

La Chorba a plein de bienfaits : elle peut être consommée en été comme en hiver, par les petits et les grands et chacun peut la réinventer à l’infini en y ajoutant mille et une saveurs gourmandes en fonction des légumes de la saison , des idées qui lui passent par la tête et de ce petit ‘’ je ne sais quoi’’spécifique à chaque cordons bleu qui sommeille  en chaque maîtresse de maison en ce mois sacré de Ramadan... Bon appétit!

Chorba à base de Frik

Saha Ramdankoum


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.