Publicité

sante-dz - Actualités - La radiothérapie six jours sur sept : de meilleurs résultats, n’en déplaise aux partisans des week-ends ...

La radiothérapie six jours sur sept :  de meilleurs résultats, n’en déplaise aux partisans des week-ends ...

La radiothérapie six jours sur sept : de meilleurs résultats, n’en déplaise aux partisans des week-ends ...

La radiothérapie des carcinomes épidermoïdes de la tête et du cou a largement démontré son bénéfice. Ces tumeurs, le plus souvent à temps de doublement rapide, se retrouvent partout dans le monde. On connaît le potentiel de repopulation tumoral entre deux séances de radiothérapie.
L’Agence Internationale de l’Energie Atomique a conçu une étude évaluant dans cette indication une radiothérapie normo fractionnée standard (RTS) délivrée en 5 séances par semaine, versus une radiothérapie accélérée (RTA) délivrée en 6 séances quotidiennes par semaine.

Entre 1999 et 2004, neuf centres d’Asie, Europe, du Moyen Orient, d’Afrique et d’Amérique du Sud ont inclus dans cette étude randomisée de phase III des patients candidats à une RTA six jours par semaine (n=458) et d’autres recevant une RTS 5 jours par semaine (n=450), à une dose totale de 66—70 Gy en 33—35 fractions. Les patients étaient stratifiés selon la localisation tumorale, le stade, le grade histologique, et l’institution. L’objectif principal était le contrôle locorégional.

La radiothérapie a été délivrée chez 418 (92%) patients du groupe accélérée RTA, et 413 (92%) patients du groupe RTS (5 jours par semaine). La durée médiane de traitement était de 40 jours dans le bras RTA, vs 47 jours dans le bras RTS. Le taux de contrôle locorégional à 5 ans était de 42% dans le bras RTA versus 30% dans le bras RTS (hazard ratio [HR] 0·63, 95% CI 0·49—0·83; p=0·004). La morbidité aigue, en terme de mucite confluente, était retrouvée chez 45 patients dans le bras RTA vs 22 patients dans le bras RTS (2·15, 1·27—3·35); les réactions cutanées sévères étaient notées chez 87 patients dans le bras RTA vs 50 patients dans le bras RTS (1·91, 1·31—2·79). Il n’y avait pas de différence significative en termes d’effets tardifs.

Le schéma de radiothérapie accéléré, six jours sur sept, dans le traitement des cancers de la tête et du cou, était plus efficace que le standard conventionnel cinq jours sur sept, et ne nécessite pas de ressources supplémentaires autres qu’humaines, pour être mis en œuvre... Qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre ?

 Overgaard J, Mohanti BK, Begum N, Ali R, Agarwal JP, Kuddu M, Bhasker S, Tatsuzaki H, Grau C. Five versus six fractions of radiotherapy per week for squamous-cell carcinoma of the head and neck (IAEA-ACC study): a randomised, multicentre trial Lancet Oncol. 2010 Apr 8.


Publicité