Publicité

sante-dz - Actualités - Les surdités de l’enfant

Les surdités de l’enfant

Les surdités de l’enfant

La surdité de l’enfant doit être diagnostiquée le plus rapidement possible afin de diminuer les conséquences d’une telle déficience ( développement du langage , retard scolaire , isolement social… ) Un dépistage systématique est préconisé à 4 périodes de l’enfance

( circulaire du ministère de la santé) : à la naissance, lors des examens du neuvième et du vingt-quatrième mois, en deuxième année de maternelle. Le diagnostic de surdité de l’enfant est difficile il demande du temps et nécessite des praticiens très spécialisés

DIAGNOSTIC

Facteurs de risque

Il doivent être recherché chez la population à risque représenté par le Nouveau Né qui présente :

  •  Des antécédents familiaux d’hypoacousie 
  •  Malformation congénitale de la tête et du cou 
  •  Poids de naissance < à 1500 gr 
  •  Un score d’Apgar de 0 à 3 
  •  Séjour en unité de soin intensifs de néonatologie
  •  Détresse respiratoire néonatale ou une anorexie 
  •  Hyperbilirubinémie sévère 
  •  Incompatibilité sanguine foeto-maternelle 
  •  Troubles neurologiques d’origine centrale 
  •  Infection grave ou traitement otologique

Les Signes d’appel :

Chez le nouveau-né : le bilan +++ population à haut risque

Chez le Nourrisson :

  •  méningite ,traitement ototoxique ( principale signe : absence de réaction aux bruits )

L’âge préscolaire :

  •  Retard de développement du langage
  • · Troubles du comportement sont trop fréquents( irritable, trop calme )

L’ âge scolaire

  •  Retard de langage ou arrêt des acquisitions
  •  Échec scolaire
  •  Troubles du comportement

Examen Clinique

  •  Interrogatoire : Antécédents de malformations cervico-faciales ( aplasie d’oreille,fente vélaire) ou générales 
  •  Comportement de l’enfant aux bruit ou à la voix 
  •  examen otoscopique

Audiométrie de l’enfant

Les Méthodes d’audiométrie subjective varient en fonction de l’age :

  •  Nouveau-né : Babymétre
  •  De 1 à 9 mois : jouets sonores
  •  De 10 à 3 ans : ROC, Ciné-Show , tests d’appel au nom
  •  A partir de 3-4 ans : audiométrie tonale au casque, audiométrie vocale

Parmi les tests objectifs, les OEAP peuvent être utilisées en dépistage , mais les PEA ne seront effectués qu’en fonction des résultat de l’audiométrie subjective (ou OEAP).

ETIOLOGIES DES SURDITES DE L’ENFANT

Surdités de transmission

Surdités de transmission acquises

  •  Otite séreuse
  •  Bouchon de cérumen,corps étranger du conduit auditif externe
  •  Otite chronique

Surdités de transmission congénitales

  •  Aplasie d’oreille majeure ou mineure

Surdités de transmission génétiques

  •  Otospongiose
  •  Maladie de Lobstein ( syndrome de Van der Hoeve)

Surdité de perception

Surdités de perception non héréditaires

Causes anté-natales

  •  souffrance fœtale
  •  infection foeto-maternelle ( toxoplasmose, rubéole…)
  •  toxique (thalidomide)

Causes néonatales

  • ·hyperbilirubinémie sévère
  •  incompatibilité foeto-maternelle
  •  anorexie néonatale
  •  infection néonatale

Causes acquises postnatales

  •  Traumatique
  •  méningite bactérienne, oreillons
  •  toxique : aminosides

Surdités de perception génétiques

tableau poly malformatif:

  •  syndrome d’Alport
  •  syndrome de Pendred
  •  syndrome de Usher…

associées à d’autre anomalies:

  •  mucopolysaccharidose
  •  maladie de Wilson
  •  syndrome de Klippel-Feil…

isolée: le caractère familial est retrouvé sans autre anomalie.

Prise en charge de l’enfant sourd

Dans la surdité de transmission , il est le plus souvent possible de proposer une thérapeutique curative médicale ou chirurgicale.

Dans la surdité de perception , on doit habituellement proposer une méthode palliative.

La prise en charge est alors multidisciplinaire: ORL, audioprothésiste, orthophoniste, psychologue…

Ces moyens sont les suivants

  •  prothèse auditive amplificatrice
  •  orthophonie, lecture liable
  •  centre d’enfant sourd
  •  Implant cochléaire: le principe est de stimuler directement les fibres restantes du nerf auditif; ces implants ne s’adressent qu’a certaines surdités de perception sévères bilatérales.

Conclusion :

  •  Savoir que la précocité du dépistage d’une surdité est très important pour le développement de l’enfant.
  •  Bien noter les observations des parents , leurs craintes .
  •  Rechercher toujours une éventuelle malformation
  •  Rechercher dans l’histoire de l’enfant les éléments de risque
  •  Au moindre doute des examens spécialises seront demandés.


Publicité